Afin de soutenir et faciliter l’activité des professionnels du transport et de la logistique dans le contexte de lutte contre le virus Covid-19, le ministère de la transition écologique et solidaire a annoncé prendre des mesures.

« Le maintien des opérations de transport, de logistique d’exploitation et de manutention portuaire est absolument stratégique y compris dans sa partie internationale ou intercontinentale (…) », souligne le ministère de la transition écologique dans un communiqué. Afin d’assurer la continuité de ces activités, un arrêté relatif à la lutte contre la propagation du virus Covid-19 dans les transports publics collectifs routiers, guidés et ferroviaires de voyageurs, dans les transports de marchandises et dans les transports publics particuliers de personnes, va préciser des mesures exceptionnelles. « Il s’agit de garantir la meilleure protection possible des passagers des transports publics comme des salariés des entreprises de transport », indique le ministère.

Ainsi, l’Etat va accorder des dérogations temporaires aux entreprises de transport, notamment en autorisant exceptionnellement la circulation des poids lourds ce dimanche 22 mars, afin de garantir l’approvisionnement des commerces alimentaires. Certains restaurants seront rouverts pour les routiers, en vente à emporter seulement, ainsi que les services sanitaires minimum (douches, toilettes).

Du côté de la manutention et de l’exploitation portuaire, « l’Etat rappelle la publication par la branche de mesures utiles et de bonnes pratiques en matière sanitaire et d’organisation du travail pour prévenir la diffusion du Covid-19 ».

Enfin, le secrétaire d’Etat en charge des transports, Jean-Baptiste Djebbari, « a notamment plaidé pour une continuité maximale des services de fret ferroviaire et un accroissement de la coordination et de la solidarité entre pays européens, avec des mesures fortes en matière d’aides d’Etat pour obtenir des résultats rapides et concrets ».

Sources: Environnement Magazine.fr