Le confinement n’a interrompu le service sur aucun des 15 entrepôts et des 54 agences de la filiale française du prestataire logistique Dachser. Pourtant, l’activité du groupe en matière de transport routier et de stockage (Road Logistics) a été fortement impactée à l’échelle européenne, avec un tonnage pris en charge en recul de 47 % entre la mi-mars et la mi-avril. « Nous sommes une entreprise familiale solide, et nous avons décidé de continuer à servir nos clients car ils nous ont aidé à grandir. C’est notre responsabilité sociétale que de continuer à approvisionner le pays en biens de première nécessité en mobilisant les capacités de groupage qui constituent notre cœur de métier », explique Vincent Hahn, directeur commercial et logistique de Dachser pour la France et le Maghreb. Pour s’adapter à la donne conjoncturelle, la société s’est  notamment appuyée sur un plan de continuité datant de l’épidémie H1N1, il y a 10 ans. La filiale française est restée sur le pont malgré la forte baisse de l’activité pour ses agences transport, jusqu’à -70%, tandis que certains de ses entrepôts ne fonctionnent qu’à 25 % de leur capacité nominale d’avant-crise (ses sites français totalisent quelque 240 000 m²). « Nos plans de transport sont revus tous les jours pour s’adapter aux demandes des clients, et nous avons mis en place un réseau d’une quinzaine de sites de stockage d’appoint pour les marchandises que nous ne pouvons pas livrer immédiatement en raison de la fermeture de certains réseaux de distribution », précise-t-il. Depuis le déclenchement de la crise, le groupe a en outre affrété beaucoup plus d’avions dans le cadre de son offre combinant fret aérien et livraison finale de marchandises palettisées (Interlocking). Une quinzaine d’opérations ont été programmées ces dernières semaines, une des dernières en date ayant consisté à transporter 8,5 millions de masques entre la Chine et la France pour le compte de la société vendéenne Prolaser. Cette dernière gère là-bas plusieurs unités de production de masques chirurgicaux et FFP2 et a été chargée d’approvisionner collectivités locales et organismes d’État. Du côté des projets, aucun n’est remis en cause à ce jour. Dachser France ambitionne notamment de décrocher les appels d’offres de plusieurs industriels pour gérer leur logistique et leurs livraisons depuis trois de ses entrepôts (1 de 12 000 m² et 2 de 27 000 m²).

Source : Supply Chain Magazine

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *