Au total, ce sont 55 000 m² de surfaces logistiques dédiées aux produits frais qui ont été cédées le 1er juin au groupe STG.

Les ventes se poursuivent en Europe chez Kuehne+Nagel, après des transactions importantes au Royaume-Uni en mars dernier. Dans le cadre de la consolidation de son activité de logistique contractuelle, le prestataire international a en effet décidé de mettre en vente quatre sites logistiques en France dont l’activité reposait sur l’entreposage et la distribution de produits frais FMCG. Situés à Longvic (Côte d’Or), Saint-Jory (Haute-Garonne), Vallet (Loire-Atlantique) et Wissous (Essonne), ils représentent près de 55 000 m² et viennent d’être rachetés par le groupe STG, spécialisé dans le transport et la logistique du froid. « Notre volonté depuis le début est de trouver la meilleure manière de permettre aux clients et aux collaborateurs de continuer à faire vivre ces sites. Cette cession, à une entreprise dont c’est leur cœur de métier, est une bonne nouvelle pour le futur de cette activité », estime Guillaume Péard, le nouveau président de Kuehne+Nagel France et Maghreb.

Préparée depuis le début de l’année et effective depuis le 1er juin, la cession comprend le transfert de l’ensemble du personnel de ces sites, des contrats clients et des fournisseurs ainsi que la mise en place des actifs nécessaires à la continuité opérationnelle. Pour le groupe STG, ces rachats (qui portent à 31 le nombre de ses plateformes en France) rentrent dans une stratégie d’extension de l’offre pour la logistique contractuelle pour les industriels de la grande consommation – produits laitiers en tête. « Après la reprise de Mitry Mory en début d’année [également auprès de Kuehne+Nagel], cette acquisition installe STG dans la logistique agroalimentaire des produits frais. Notre expertise en matière de transport va également nous permettre d’envisager le développement des activités sur l’ensemble de ces quatre sites. Nous nous réjouissons de cette nouvelle étape et sommes heureux d’accueillir nos nouveaux collaborateurs et clients », déclare Jean-Paul Onillon, PDG du groupe STG.

Sources: VOXLOG